Eric BACOS

Producteur et réalisateur

« À la fin des années 90 je m'occupais d'une émission sur M6 ( Sport Evènements) et nous venions de passer un moment avec Umberto Pellizari au sommet de sa flamboyance. Un ami avait insisté pour que l'on aille faire un tour du coté de Nice pour rencontrer un apnéiste qui descendait loin et surtout qui allait nous surprendre.

Je n'ai pas été déçu, les mythes de l'apnée, à commencer par Mayol se sont effondrés en quelques secondes. , j'avais en face de moi un sportif de haut niveau, mais simple, souriant, qui replaçait les exercices de respiration à leur place, se débarrassant du mysticisme dont certain aimait bien s'entourer dans ce milieu, et qui n'hésitait pas à se soumettre à des batteries de tests scientifiques pour comprendre comment il pourrait un jour descendre à -200m.

J'ai retrouvé Loïc quelques mois plus tard sur une des premières éditions des Etoiles du sport, Dominique Lanson avait eu la très bonne idée de le glisser dans ses bagages pour le faire venir avec Guillaume Nery comme jeune espoir
Le bonhomme avait pris de l'ampleur, mais il était souvent dans le doute. Loïc n'était pas prêt à toutes les compromissions pour boucler ses budgets.
Ils ont irradiés la semaine des Etoiles de leur fougue, le contact de Loïc a fait le reste.

L'impact de Loïc va être incroyable. Quelques mois plus tard dans la piscine de La Palmyre lors des universités d'été, il va mettre les champions des Etoiles à l'eau et leur montrer ce qu'est vraiment la respiration, le lâché prise... Jason Lamy Chapuis devenu depuis champion olympique de combiné nordique aime à rappeler que sa rencontre avec Loïc a été déterminante dans sa préparation.

J'avais déjà un peu traîné dans l'eau à l'époque d'Umberto. Mais là, aux Universités d'été, j'étais en compagnie de Bernard Crepel (de chez Quiksilver, grand surfeur et grosse caisse physique). On était à fond comme des gamins sur tous les exercices que proposait Loïc. Il avait ce talent de tout rendre accessible. A chaque édition de ces universités c'était la Big récrée que l'on attendait avec impatience, plus encore que ses sets à l'harmonica.

Dans cet univers de sports de glisse et de plein air, j'ai souvent été confronté aux « mauvaises nouvelles ». A l'époque j'étais cependant convaincu que 2 champions sortaient du lot et n'allaient pas être exposés à ces zones rouges à l'issue parfois tragique.
Le premier c'était Patrick de Gayardon, pionnier du Skysurf et des combinaisons ailes en base jump, si pro, si méticuleux... Une faute d'inattention de ce dernier m'a fait mentir... Le deuxième c'était Loïc, il venait de tenir à La Plagne un discours rassurant et sensé sur les limites de la prise de risque... Mais quelques semaines plus tard dans la piscine désespérément vide et triste de La Palmyre, j'ai fait quelques longueurs sous l'eau convaincu que désormais je ne pourrai plus mettre la tête sous l'eau comme avant. »


« Les Etoiles du sport : l'école des champions », un documentaire de 52 minutes diffusé sur France 4 , mercredi 28 décembre sur les coups de minuit.
C'est l'évènement de cette fin d'année. Tous les plus grands champions qui ont participé depuis 10 ans à cette formidable aventure humaine vont apporter leur témoignage. C'est ce qui a fait l'originalité et la force de cette idée de parrainage, de transmission et de partage entre sportifs. C'est un regard différent porté sur ce qui est devenu une véritable famille avec des jeunes qui deviennent à leur tour de grands champions. Une famille qui partage ses joies, ses peines et même ses drames. Le documentaire s'attache aussi à démontrer, qu'au-delà des images des stars du sport Français qui se retrouvent, il existe de solides fondations autour des valeurs qui animent tous ces champions. Elles ont permis aux Etoiles de s'inscrire dans la durée et de devenir un des concepts majeurs du sport de haut niveau Français.
France 4, mercredi 28 décembre un peu après minuit, 52 minutes, réalisation Eric BACOS.
Une co production Ultra Sport et Alizeum sport.



Site officiel de Loïc Leferme - réalisé par Val Leferme et Arn