©CIPA

L'équipe

Claude Chapuis Apnéiste Entraîneur et plongeur scaphandre de sécurité

« L'équipe, le groupe c'est à la fois le bonheur et l'enfer
C'est l'enfer quand on est obligé d'attendre le matin sur le port que celui qui a crevé "la chaîne de son vélo" s'habille
C'est l'enfer quand il y en a un qui tente de faire du yoga alors que les autres installent le matos
C'est l'enfer quand il y en a un qui sort de l'eau en disant doucement mais très fort quand même la "prof" qu'il a fait, juste parce qu'il y a un groupe pour l'écouter. Mais finalement, je n'ai pas grand chose à dire sur le côté obscur du groupe
C'est le bonheur quand on file le matin sur la rade tous ensemble pour aller piquer une tête
C'est le bonheur quand on remonte à 5 ou 6 un mouillage de 100kg de 180m de profondeur et qu'on le fait 40 fois dans l'hiver
C'est le bonheur quand on passe à tour de rôle son temps à écoper la barge ou le Nova parce qu'ils prennent un poil l'eau, plutôt que de faire du yoga
C'est le bonheur de voir l'hiver avec nos stupides 3mm pour faire des perfs dans l'eau à 14° qu'il y en a qui sont plus congelés que soi
C'est le bonheur quand on voit en arrivant sur site un océan de méduses et que l'on sait qu'il va falloir à la fois faire la sécu et éviter les "piqueurs mauves"
Le groupe c'est tout simplement de voir que dans une situation merdique, le groupe aide chacun à supporter ses problèmes
C'est pour cela que nous avons tous progressé en apnée, débutants ou champions, de 11 à 171m et au fil des obstacles surmontés, je dirai qu''il naît une espèce de chose que je nommerai amitié »


Delphine Marleux Apnéiste Plongeuse scaphandre de sécurité

« La notion d'équipe est toujours restée inhérente aux projets de record de Loïc. L'équipe autour de Loïc n'a jamais eu pour seule fonction de gérer le lourd dispositif matériel nécessaire au No-Limit et d'assurer la sécurité. Elle représentait un guide à la fois physique et mental, un lien social mais aussi la prise de décision. Loïc a toujours écouté les décisions du groupe quand il fallait annuler une sortie à cause de la météo ou d'une équipe trop réduite ou encore quand il fallait diminuer le projet de profondeur pour le record. D'un autre côté Loïc a également toujours participé à l'évolution de son dispositif de sécurité ainsi que celui du groupe. On peut donc dire que Loïc et son équipe ne faisait qu'un. Pour l'aspect amusant, on pourrait aussi dire que Loïc avait souvent besoin de bricoler avant la sortie ou d'emprunter une paire de gants, une ceinture voire un pince-nez à quelqu'un. Alors l'équipe lui était vraiment indispensable ! Et en contrepartie, Loïc était indispensable à l'équipe pour piquer de sacrées crises de rire ! »


Pierre FROLLA

La plongée en apnée est une activité à partager, ou n'est pas....


Site officiel de Loïc Leferme - réalisé par Val Leferme et Arn